Un premier cas de leucémie professionelle reconnu à Fukushima.

Le ministère du travail japonais a reconnu le caractère professionnel de la leucémie qu’a contractée un travailleur de la centrale de Fukushima dai ichi.

Résumé d’un article en anglais de la NHK, chaîne de télévision japonaise, le 20 octobre 2015
http://www3.nhk.or.jp/nhkworld/english/news/20151020_34.html

L’homme a travaillé de Novembre 2011 à Novembre 2013 dans diverses centrales nucléaires dont celle de Fukushima dai ichi.
Les experts du ministère ont admis qu’il avait probablement contracté la leucémie suite aux travaux de nettoyage à Fukushima dai ichi.
Il a été exposé à 19,8 millisieverts en tout, dont 15,7 millisieverts à la centrale de Fukushima.
Sa leucémie est reconnue comme maladie professionnelle et il sera indemnisé.

La règle japonaise est qu’une indemnisation est due à un travailleur du nucléaire s’il a été exposé à un rayonnement annuel de 5 millisieverts et qu’il a développé le cancer plus d’un an après.
D’après le ministère, jusqu’à présent 13 cas de cancer ont été reconnus maladie professionnelle chez les travailleurs du nucléaire. C’est le premier à la centrale de Fukushima.
Environ 45.000 personnes ont travaillé à la centrale de Fukushima depuis l’ accident. Plus de 21.000 ont été exposés à des niveaux de 5 Millisieverts par an.

L’article en anglais sur le site de la NHK


Note

On sait que l’utilisation de la sous-traitance est importante sur le chantier de Fukushima dai ichi. Les sous-traitances en cascade on même donné lieu à quelques scandales (ponctions sur les salaires, intervention de la pègre, dosimètres entourés de plomb, travailleurs perdus de vue donc non suivis sur le plan santé…)

Le 20 octobre 2015

L’information en français sur Fukushima:
La revue de presse hebdomadaire de PECTINE
Les Veilleurs de Fukushima
le site de l’ACRO
et bien d’autres que vous trouverez aux adresses ci-dessus
et dans la colonne de droite de cette page.

Les commentaires sont fermés.