Rester fermes et aller de l’avant: une statue pour l’espoir.

Environ 7.000 personnes de tout le Japon ont sculpté une statue dans le bois d’une forêt dévastée par le tsunami de 2011.
La statue représente Kannon, la déesse de la miséricorde.
Le projet est de prier pour les personnes tuées par le tremblement de terre et le tsunami et de soutenir la reconstruction de la région.

Seizan Wanatabe, un sculpteur de staues boudhistes, en est le sculpteur principal.

Le sculpteur  Seizan Wanatabe sculpte Ayumi Kannon

Le sculpteur Seizan Wanatabe sculpte Ayumi Kannon (photo Seizan Watanabe)


Le bois provient d’une forêt côtière de pins à Takata-Matsubara; sur les 70.000 arbres de la forêt, un seul était resté debout, devenu le symbole de l’espoir.
Wanataba a assemblé le bois d’une vingtaine d’arbres.
La statue a 85 cm de haut et 60 cm de large.

Elle a un « sourire céleste »; elle a été nommée « Ayumi Kannon » ce qui signifie  » déesse Kannon pour avancer pas à pas ».

Dès janvier 2012, le bloc de bois de la statue avait été envoyé à une trentaine de sites à travers le pays. Les habitants pouvaient en ciseler une partie, garder les copeaux en tant que porte-bonheur et faire un don pour aider à la reconstruction de la région sinistrée.

La statue sera érigée à Rikuzentakata (préfecture d’Iwate) dans une des zones les plus touchées.

Une cérémonie pour peindre les yeux de la statue symbolisera l’infusion d’une âme; elle aura lieu le 11 Juillet.
Parole d’un survivant:

«Nous devons à ceux qui ont été tués de rester fermes et d’aller de l’avant»

Résumé d’un article de l’ Asahi Simbun du 24 janvier, écrit par Norihide FURUSAWA

Le 24 Janvier 2014


Les commentaires sont fermés.