Malformations congénitales et accident de Tchernobyl.

J’ai trouvé cette video passionnante.
Elle nous montre comment une équipe internationale libre a réalisé une étude sérieuse sur la fréquence de malformations congénitales dans une région d’Ukraine touchée par Tchernobyl.

Il s’agit ici des Spina bifida et des microcéphalies.
Le dr Wladimir Wertelecki, pédiatre et généticien, nous montre comment s’est organisée une telle étude, comment elle tient compte de multiples facteurs, comment l’équipe a découvert et confirmé des choses inattendues.
Il nous en montre les limites, les questions qu’elle soulève tant pour l’Ukraine que pour le Japon et nous tous.
Surtout cette étude est utile: il en tire des conclusions pratiques , à même d’améliorer l’état de santé des populations.

«La prévention vient en premier, pas l’épidémiologie» (Dr Wertelecki)

Concernant Fukushima, où sont les études, les statistiques, les données
sur l’impact de la catastrophe sur les nouveaux-nés depuis 3 ans ?
Quelles actions ont été entreprises en faveur des populations et des enfants à naître ?

Equipe internationale libre: aucun financement officiel, aucune subordination à OMS ni AIEA.
Le Dr Wladimir Wertelecki, nous montre que l’OMS, vassale de l’AIEA se garde bien d’aller enquêter là où il faut et écarte délibérément toute mise en cause de l’exposition à la radioactivité. Lorsque les conclusions d’une ou plusieurs enquêtes lui déplaisent, elle refuse d’en tenir compte (par exemple:l’augmentation des cas de Leucémie autour des installations nucléaires).
Nous apprenons ainsi que l’EUROCAT, un réseau de surveillance européen des anomalies congénitales, n’a mené aucune étude en Ukraine, et que le principal sujet d’étude où vont les crédits est l’alcool, en tant que cause des anomalies à la naissance…

Video réalisée à l’occasion du symposium « The Medical and Ecological Consequences of the Fukushima Nuclear Accident » (Conséquences médicales & environnementales de l’accident nucléaire de Fukushima) organisé par la fondation Helen Caldicott les 11 & 12 Mars 2013 à New York.

    Quelques précisions avant de visionner cette video:

  • OMS: Organisation Mondiale de la Santé. Elle est soumise, en ce qui concerne le nucléaire, à un accord signé le 28 Mai 1959 avec l’AIEA (Agence Internationale de l’Énergie Atomique, un organisme de l’ONU chargé de propager l’énergie atomique dans le monde).
  • Affection héréditaire: c’est une anomalie due à une altération des chromosomes. Elle se transmet de génération en génération.
  • Affection congénitale (l’objet de cette étude): c’est un embryon qui a des chromosomes en bon état mais qui a un « accident » dans son développement. C’est le cas du Spina bifida. L’accident peut être provoqué par des virus, l’exposition à des toxiques (alcool, tabac, médicaments: thalidomide) l’exposition aux rayonnements ionisants, des carences alimentaires.
  • J’ai mis quelques indications sur le Spina Bifida et la Microcéphalie ici en bas de page

https://youtu.be/-qsedHFLXQk
Sous-titrage français par KNA


Les Défauts du Tube Neural:

Ce sont des malformations congénitales du système nerveux central et des strucures adjacentes; elles sont liées à un défaut de fermeture du « tube neural » entre 3° et 5°semaines de la gestation.
Le « tube neural » est la structure qui chez l’embryon très jeune va former la Möelle épinière et le cerveau.
L’empilement des vertèbres va former un canal qui contient la moëlle épinière avec ses nerfs.

Le Spina Bifida

Il est consécutif à une mauvaise fermeture de ce tube neural.
Les enfants souffrent de paralysies et de troubles sensitifs plus ou moins importants des jambes, des fesses, de la vessie, de l’intestin, de l’anus.

Les causes en sont mal connues(alcool, tabac, autres facteurs dont les radiations). On sait par contre que l’absorption par la mère, dès AVANT la conception, d’acide folique réduit considérablement le risque que l’enfant à naître ait un Spina bifida

L’hydrocéphalie accompagne 70 % des cas de Spina Bifida. C’est un défaut de drainage du Liquide céphalo rachidien au niveau de la boite cranienne.Elle nécessite la mise en place d’un drain pour évacuer ce liquide céphalo-rachidien. Si on ne met pas ce drain en place, le cerveau est comprimé et l’enfant a de très gros troubles mentaux avec une tête énorme.

Documentation:
Un site canadien
Le Site du CHU de Rouen
La Fédération française des associations du Spina Bifida


La microcéphalie

La microcéphalie désigne la taille anormalement petite du crâne. On la détecte par les échographies pré-natales et tout au long de la croissance du nourrisson par la mesure du périmètre cranien. Elle est la conséquence soit d’un arrêt de développement du cerveau, soit de la soudure trop précoce des os du crâne.

    Les symptômes de la microcéphalie sont :

  • une taille de crâne inférieure à la normale, estimée par la mesure du périmètre crânien
  • un retard mental plus ou moins profond.

La microcéphalie est congénitale: c’est un accident de la croissance du foetus.

Pour éviter les anomalies de l’enfant à naître et notamment la microcéphalie, il est important que la grossesse se déroule au mieux et que la mère ne consomme pas de substance toxique pour le développement du foetus, comme l’alcool, le tabac, les drogues. Le dr Wertelecki suggère que l’effet des radiations ionisantes soit étudié (Alors que l’OMS se cantonne à l’effet de l’alcool).
Plus d’info sur santé-médecine

Retour à la video


Les commentaires sont fermés.