La pollution radioactive émise par Fukushima Dai Ichi suit son cours

Dans la zone fortement polluée de Non Retour autour de la centrale:

De nombreux sapins ont une anomalie de croissance.
L’anomalie est l’absence du bourgeon terminal de l’axe du jeune sapin.C’est ce bourgeon qui assure la croissance du tronc de l’arbre.
Du fait de son absence, l’arbre devient fourchu: le tronc bifurque, soit verticalement, soit horizontalement

anomalies des sapins

Cliché de la revue Nature

  • dans la zone à 33µSv/h: 97% des jeunes sapins sont atteints
  • dans la zone à 19,6 µSv/h: 43% sont atteints
  • Dans la zone à 6,85 µSv/h : 27 %

Dans la zone témoin à 75km de là, il y a 0,13 µSv/h et environ 5% des sapins ont une anomalie.
Ces troubles de la croissance existaient avant l’acident nucléaire mais étaient rares.
Ces anomalies se sont accrues en 2012, l’année qui a suivi l’accident nucléaire.

L’article de fukushima-diary
L’article paru dans la revue «nature»

A 22 Km de la centrale

On a mesuré 481.000 Bq/kg de Cs-134/137 dans la terre en bordure d’un lac de retenue de la ville de Minamisoma

le 18 août 2015, un groupe de citoyens a mesuré la radioactivité du sol en bordure du lac de barrage Yokokawa de la ville de Minamisoma. Ce barrage fournit de l’eau agricole et industrielle. Il est situé à 22km à vol d’oiseau de la centrale ruinée.
Le maximum de radioactivité en Cs-134/137 mesuré est de 480.000 Bq/kg dans de la mousse et au sol
Le deuxième chiffre est de 222.000 Bq/kg sur le sol du pont.
Des excréments de singe ont aussi été analysés, on y a relevé jusqu’à 50 000 Bq/kg de Cs-134/137.

La quantité normale de Césium dans le sol et dans les organismes vivants est de ZERO

Les résultats détaillés
Plan des points de prélèvements
Des vues du lac et du barrage
L’article de Fukushima Diary

A 200 km de la centrale

De l’iode 131 dans les boues d’une station d’épuration de Gunma

carte

Selon la préfecture de Gunma, 24 Bq/kg d’iode 131 ont été relevés dans des boues séchées d’une station d’épuration.
Les échantillons ont été prélevés entre le 27 et le 29 juillet 2015. La station d’épuration se trouve à côté du fleuve Tonegawa.
On a relevé 33 Bq/kg de Cs-137 dans ces mêmes échantillons.
De l’ iode 131 avait également été trouvé dans 2 des 6 échantillons de mai et de juin. Le record était de 49 Bq/kg.
La présence de Césium prouve que la pollution de ces ces boues provient de la centrale nucléaire de Fukushima.

La période de l’I 131 est de 8 jours; ce qui signifie que au bout de 80 jours il ne reste plus que 1 Millième de la radioactivité initiale. Cela montre que l’émission de cet iode date de moins de 3 mois.

4 ans après l’accident, cette centrale relâche toujours de la radioactivité dans l’air et dans l’océan.

L’article de Fukushima Diary

Dans la préfecture de GUNMA également

Le lac Haruna de Gunma est un site touristique réputé notamment chez les pêcheurs pour sa population d’éperlans d’eau douce.
9 poissons ont été prélevés en août 2015. Du Cs-134 a été relevé dans 8 de ces 9 poissons.
Le maximum a été de 62 Bq/kg.
En 2013, ils n’avaient réussi à attraper que 4 poissons tant le lac est dépeuplé; dans lesquels ils avaient relevé 340 Bq/kg de Cs 134/137.

L’article de Fukushima Diary

A Tokyo: 220 km de la centrale Dai ichi

Le 18 août 2015, une laboratoire privé de surveillance de la radioactivité a relevé 81,4 Bq/kg de Cs 137 dans les poussières d’un aspirateur de Tokyo.

L’aspirateur avait été utilisé pendant 3 mois depuis mai dernier dans le quartier d’Itabashi de Tokyo.
La radioactivité en Cs 137 est de 81,4 Bq/kg.
La radioactivité en Cs 134 est en-dessous du seuil détectable (< 11,9 Bq/kg).

L’article de Fukushima-Diary

Le dernier décompte des cas de cancer de la Thyroïde des enfants de Fukushima est de 104

La préfecture a annoncé le 31 Août que 104 jeunes sont maintenant atteints de cancer de la thyroïde à Fukushima.

104 cas sur les 385 000 enfants de la préfecture de Fukushima qui ont été examinés; ils avaient 18 ans ou moins au moment de l’accident.
Cela fait 270 cas pour 1 million d’enfants alors que le taux « habituel » de ce cancer est de 1 à 3 cas /million d’enfants
ici on en est à 270/million

L’article de l’Asahi Shimbun

Le 4 Septembre 2015

L’information en français sur Fukushima:
La revue de presse hebdomadaire de PECTINE
Les Veilleurs de Fukushima
le site de l’ACRO
et bien d’autres que vous trouverez aux adresses ci-dessus
et dans la colonne de droite de cette page.

Les commentaires sont fermés.