La pollution de Fukushima menace tout l’océan pacifique et ses habitants

L’énorme flux de contamination issu de Fukushima va probablement mettre en péril tout l’océan Pacifique

Il va Menacer d’autres régions, la chaîne alimentaire – Il peut absolument atteindre les côtes US. et canadiennes.
Voici la traduction d’une information colligée par Enenews
Source: CCTV (China Central Television of Beijing)

Anand Naidoo, correspondant de CCTV : D’après ce que nous savons sur ce qui se passe actuellement dans la centrale, cela-va-t-il s’aggraver ?

Dr. Janette Sherman, expert en radiations: « Je déteste dire cela, mais je crois que cela s’aggravera. Et mon souci, c’est l’énorme quantité de matériel radioactif qui s’écoule avec l’eau dans l’Océan Pacifique. Et nous savons que l’océan s’écoule vers le nord le long de l’Alaska et redescend le long de la côte du Canada et des Etats-Unis. Et je pense qu’il va mettre en péril l’océan pacifique en entier et toute la vie qu’il abrite.
Naidoo: Ce que vous dites ici, c’est que cette eau peut effectivement atteindre d’autres rivages, et aussi d’autres pays ?
Sherman : Absolument, nous savons déjà cela
Naidoo: La radioactivité contenue dans cette eau – va-t-elle de dissiper, ou va-t-elle rester en permanence dans l’eau ?
Sherman: Césium et Strontium ont tous deux une demi-vie d’environ 30 ans. Il faut dix demi-vies pour que chacun de ces isotopes décroisse à rien. Nous contaminons le plancton; et celui-ci est mangé par les crevettes, les huitres, les poissons et les mammifères. Et comme la plupart d’entre-eux remontent la chaîne alimentaire, ils vont se concentrer. En particulier le Strontium se concentre dans les os.

Title: Fukushima Radiation Leakage Still Going on
Source: CCTV (China Central Television of Beijing)
Date: Aug 11, 2013 h/t MissingSky101

Publié : le 12 Août 2013 Par ENENews


Voici la traduction d’un compte rendu par Enenews d’une interview sur MSN news:

Des experts nucléaires demandent au gouvernement des U.S de tester les eaux de la côte Ouest et les fruits de mer tirés du pacifique, suite à l’arrivée alarmante d’une fuite radioactive en provenance du Japon.

« nous ne savons toujours pas combien l’eau est contaminée, et faire un échantillonage des eaux de la côte ouest serait utile; de même que de prélever certaines espèces de poissons.»[affirmait le DR. Arjun Makhijani, président de l’institut de recherche pour l’énergie et l’environnement] […] Makhijani a noté que l’effet de bioaccumulation du Strontium 90 pourrait avoir un effet dévastateur pour une femme enceinte qui ingère des aliments ou des boissons d’origine aquatique qui ont été contaminés dont l’enfant pourrait naître avec un système immunitaire affaibli. «Je recommande vivement que la FDA et EPA augmentent leur vigilance en matière de suivi de la nourriture a-t-il dit […]

Title: Calls for seafood tests due to radiation leak in Japan
Source: MSN News – Author: Matt Kwong – Date: August 12, 2013
L’article de Enenews


Notes:

On peut constater la pollution, avertir les populations qui y sont exposées. Mais il est impossible d’éliminer cette pollution: les éléments radio actifs poursuivront inexorablement leur évolution radioactive; dans l’eau en circulation, dans les sédiments, tout au long de la chaîne alimentaire; également dans l’eau évaporée, les nuages, les pluies pour le tritium; dans les embruns pour tous.

    Demi-vies:

  • Césium 137: 30,15 ans – émetteur gamma et Bêta
  • Strontium 90: 28 ans – émetteur Bêta
  • Plutonium 239: 24130 ans – émetteur Alpha
  • Tritium: 12,33 ans – émetteur Bêta

Demi-vie: c’est le temps nécessaire pour que l’élément perde la moitié de son activité radioactive.
On considère généralement qu’au bout de 10 demi-vies la radioactivité de l’élément s’est épuisée. En fait il persiste un millième de l’activité initiale.
Quand la radioactivité initiale relâchée est énorme, comme c’est le cas à Fukushima, un millième cela représente toujours une activité notable. Pour être vraiment près de Zéro, il faudra encore attendre une dizaine de demi-vies…

Le Césium se concentre surtout dans les muscles, dont le muscle cardiaque
Le Strontium s’accumule dans les os : il irradie l’os et la moëlle osseuse (leucémies)
Le Plutonium est surtout dangereux en inhalation : cancer du poumon
Le Tritium diffuse partout, dans tous les êtres vivants sous forme de molécules d’eau radioactive.

En pratique le principal problème est que les poissons et autres aliments tirés de l’Océan vont concentrer la pollution. Le problème c’est « combien », « où », chez « quelle sorte de poissons qui va migrer comment » ? De nombreux habitants du pacifique se nourrissent de poisson.

Les responsables, les gouvernants vont-ils poursuivre leur politique de déni ?

les 3 petits singes


Les commentaires sont fermés.