La catastrophe de Fukushima: une surprise sans surprise


David Lochbaum – Une autre surprise sans surprise

Fukushima blog nous livre ici le texte français de l’intervention de David Lochbaum au cours du dernier symposium de New York, le 11 Mars 2013. Il explique le pourquoi et le comment des événements qui ont amené la catastrophe nucléaire de Fukushima Dai Ichi. Il détaille les divers risques, connus mais sciemment ignorés par l’exploitant et l’autorité de régulation, qui ont mené à la tragédie de mars 2011 à Fukushima.
C’est en français, c’est compréhensible par tout le monde.
A lire absolument pour comprendre ce qui s’est passé et pourquoi.

David Lochbaum – Une autre surprise sans surprise

Voici la video de son intervention sous-titrée français par KNA

Le texte français de l’intervention et ses illustrations sont ICI.


Je veux travailler jusqu’au démantèlement des réacteurs, mais…

(un homme de 29 ans, de Fukuŝima)

Après l’accident nucléaire à Fukushima, je suis revenu aussitôt à la centrale. Je savais ma mort possible, mais jamais je n’ai songé à quitter le lieu de l’accident, car j’avais longtemps travaillé là. Au début, je me suis dépensé avec tant d’ardeur que je ne pensais jamais à l’irradiation. Beaucoup partaient à cause du travail trop dur, mais moi je le faisais volontiers, jusqu’au jour où j’ai su que j’avais reçu des doses de radiations équivalentes à plusieurs années d’exposition. Et j’ai dû, moi aussi, partir.
Ce n’est qu’au début qu’on nous a encensés, mais plus tard on nous a rejetés. Quand je tomberai malade, personne ne se souciera de moi.
Je voulais travailler pour la Centrale, mais à présent j’ai baissé les bras.

(paru dans le journal Fukushima-Minpo du 25 juin 2013)
Lire l’article entier dans Fukushima-blog


Un sondage: 45% des réponses contre le redémarrage

Un sondage d’opinion mené par la chaîne de télévision japonaise NHK a montré que presque la moitié des sondés sont contre le projet de l’Autorité de Régulation Nucléaire d’autoriser le rédémarrage des réacteurs nucléaires à l’arrêt après les tests de sécurité. Seulement 19% des sondés approuvaient le projet, 32 % étaient indécis, et 45% étaient contre le redémarrage.

Une autre question demandait si les sondés approuvaient ou pas la gestion des fuites d’eau radioactive du complexe nucléaire de Fukushima dai ichi. 68% désapprouvaient, seulement 27% approuvaient.
Mercredi dernier l’ancien premier Ministre japonais Junichiro Koizumi au cours d’une conférence à l’est de Tokyo a affirmé que les citoyens japonais n’approuveraient pas la politique pro nucléaire du gouvernement. Koizumi a ajouté que le gouvernement ne parviendrait pas à persuader les gens que les centrales nucléaires sont nécessaires; il recommandait plutôt que le gouvernement conserve sa proposition d’abandonner l’énergie nucléaire.

Traduction d’un article en anglais de Enformable


Les commentaires sont fermés.