Japon, des gouvernements locaux préparent une société sans nucléaire.

De nombreux gouvernements et groupes locaux n’ont pas renoncé à leur volonté de mettre fin à la dépendance de la nation envers l’énergie nucléaire.

Ils pensent que la nation ne peut tout simplement pas risquer un autre accident tel que celui qui a frappé la centrale nucléaire de Fukushima

A Osaka, un « Conseil stratégique de l’énergie » a été mis en place en Février 2012 par le gouvernement de la préfecture et la mairie. Il a rédigé un rapport final le 31 mai qui a conclu:

« Le Japon peut atteindre une société exempte de nucléaire d’ici 2030.»


carte des centrales nucléaires au japon

Centrales nucléaires au Japon et sur le côte est de la Corée du sud.
carte Wikipedia
Chaque site contient généralement plusieurs réacteurs

Ce rapport insiste sur la faiblesse du système d’approvisionnement en électricité centrée sur le nucléaire. Il affirme que «la production d’énergie nucléaire n’a pas d’avantage économique sur les autres méthodes de production d’énergie»; notamment à cause des difficultés à obtenir les terrains nécesaires aux centrales, des énormes coûts de construction ou d’éventuels travaux de nettoyage suite à un accident.

Les experts s’inquiétent aussi de ce qu’un accident dans l’un des nombreux réacteurs nucléaires dans la préfecture de Fukui pourrait contaminer le lac Biwa dans la préfecture de Shiga, qui sert de source d’eau pour de nombreuses zones de la région du Kansai.

Le rapport a conclu qu’il est «raisonnable» de viser à parvenir à une société exempte de nucléaire en 2030

Le principal pilier de cette évolution est la réforme du système de fourniture d’électricité plus tôt que ne le prévoit le gouvernement central; de façon à accroître l’utilisation des énergies renouvelables, comme l’énergie solaire et l’énergie éolienne.
Le ministère des plans Economie, du Commerce et de l’Industrie prévoit de séparer transport d’électricité et fourniture d’électricité entre 2018 à 2020. Le rapport demande au gouvernement central de mettre en œuvre cette séparation dans les deux ans qui suivent. Il a également appelé le gouvernement central à libéraliser totalement le commerce de détail de l’électricité pour permettre l’entrée d’autres compagnies d’électricité.

Le rapport demande aussi au gouvernement central de cesser subventionner les gouvernements locaux qui hébergent des centrales nucléaires.

Le gouverneur d’Osaka va travailler au « Osaka Puissance Denryoku Koso » (plan de l’électricité de puissance Osaka) cette année pour mettre en place une organisation de la production d’électricité qui puisse rivaliser avec Kansai Electric. Il va également demander au gouvernement central d’adopter le contenu de ce rapport.

Le gouvernement préfectoral de Fukushima pousse également pour une société exempte de nucléaire en exigeant le démantèlement du gouvernement central l’ensemble des 10 réacteurs nucléaires de la préfecture. Environ 160.000 résidents de la préfecture sont encore évacués en raison de l’accident nucléaire de Fukushima.
La préfecture voisine de Yamagata a également préconisé l’abandon de la production d’énergie nucléaire et la promotion des énergies renouvelables.
Au Shiga et Kyoto les autorités préfectorales ont également établi des plans pour l’abandon de l’énergie nucléaire.

En Avril 2012, les dirigeants des collectivités locales qui cherchent à éliminer progressivement la production d’électricité nucléaire ont mis en place un conseil qui comprend 68 dirigeants locaux, dont Tatsuya Murakami, chef de la ville de Tokai dans la préfecture d’Ibaraki qui héberge le n ° 2 de la centrale nucléaire de Tokai du Japan Atomic Power Co.

Mais Abe et son Parti démocrate libéral au pouvoir, vont dans la direction opposée. Ils ont l’intention d’accélérer le processus de redémarrage des réacteurs approuvés par l’Autorité de réglementation nucléaire.

Résumé d’un article de l’ Asahi Shimbun du 11 Juin 2013
L’article original en anglais


Note:
– Où on apprend que le nucléaire est là aussi subventionné et en position de monopole.
– Lire aussi l’article de Jannick MAGNE: « Comment expliquer la victoire d’un parti pronucléaire au Japon ? »


Les commentaires sont fermés.