Bétail abandonné autour de Fukushima: plus de césium chez les veaux que chez leur mère

Les centrales accidentées de Fukushima dai ichi on relâché et relachent encore de grandes quantités de produits radio actifs.
Une équipe scientifique a examiné la concentration en radionucléides des les organes de 79 bovins abandonnées entre 10 et 20 km autour de la centrale accidentée.
Ce sont les muscles squelettiques qui avaient accumulé le plus de Césium 134 et 137 (21,3 fois plus que dans le sang périphérique).
L’analyse de 3 vaches en gestation a montré qu’il avait plus de Césium dans les foetus que dans les mères: 1,19 fois plus.
En ce qui concerne les veaux nés après l’accident, ils avaient accumulé 1,51 fois plus de césiums que leur mère.
L’article original en anglais

Comparaison enre contamination des mères et de leur progéniture.

Comparaison entre l’activité en Césium137 entre mère et progéniture
A gauche entre mère et foetus
A droite entre mère et veau
Les points au dessus de la ligne pointillée indiquent qu’il y a plus de Césium chez le foetus ou le veau que chez la mère.


Notes:

  • Il s’agit ici de la contamination interne des organismes, principalement par l’alimentation.
  • On peut penser que ce ne doit pas être très différent dans l’espèce humaine.
  • La sensibilité aux radiations est plus grande chez les organismes jeunes que chez les adultes.
  • La politique du gouvernement japonais est de garder le maximum d’habitants sur place, en milieu contaminé.
  • Cette politique fait qu’on sert dans les cantines scolaires du riz produit sur place, donc contaminé.
  • Je rappelle l’appel d’experts comme le Dr Helen Caldicot qui demande vivement que au moins les femmes enceintes et les enfants soient éloignés des zones contaminées. Voir « Le sacrifice nucléaire de nos enfants: 14 recommandations pour aider le Japon contaminé par la radiation» .

Le 25 janvier 2013


Les commentaires sont fermés.