Avr 29

Le CRMS, Station Citoyenne japonaise de mesures de la radioactivité, publie ses résultats d’analyses de 6886 échantillons d’aliments

« Ce qui suit est le communiqué de presse du CRMS qui couvre l’ensemble de la recherche qu’il a entrepris depuis Juillet 2011 concernant le suivi radioactifs de 6886 échantillons d’aliments. Une brève analyse de la recherche peut être trouvée au bas de cet article. Cependant, les résultats détaillés sont disponibles uniquement en japonais, sur cette page.

Quels sont les niveaux réels des substances radioactives dans les aliments japonais un an après la révision des critères de sécurité du gouvernement?

La Station citoyenne de mesure de la radioactivité (CRMS, Directeur exécutif: Aya Marumori) a rassemblé les résultats des mesures de contamination radioactive réalisées principalement dans la préfecture de Fukushima après l’accident la centrale nucléaire Fukushima Daiichi de Tokyo Electric Power Company de (TEPCO)

Après le 12 Mars 2011 les personnes vivant au Japon ont été laissés sans autre choix que de trouver des façons de vivre avec la contamination radioactive. Lire la suite

Avr 26

Chernobyl, 27 ans – Une catastrophe toujours en cours.

Il y a 27 ans. Une faute de manoeuvre,le réacteur prend feu et explose.

Entre 6 et 7 millions de personnes vivent encore dans les 150 000 km2 de territoires contaminés au Césium en Ukraine, en Biélorussie et en Russie.
Ils ont été soumis à l’irradiation et à la contamination lors de l’accident ; ils sont maintenant soumis à une contamination interne chronique par ingestion d’aliments cultivés dans ces territoires.
L’état de santé des enfants, des adolescents laisse à désirer. La population décroit.
Voir les Actes du Forum Scientifique et Citoyen sur la Radioprotection de Genève, Mai 2012
Lire ou télécharger gratuitement ces Actes

Le bilan de Chernobyl a depuis le début été minimisé par les « officiels »: OMS et AIEA. Lire la suite

Avr 25

The « Fukushima Collective Evacuation Trial Team » débouté une seconde fois

Le 24 Juin 2011, les parents de 14 enfants des écoles primaires à Koriyama City et des militants antinucléaires ont déposé une plainte au tribunal de district pour exiger leur droit d’étudier dans un environnement sain et donc d’organiser l’évacuation collective des enfants.
Le tribunal de district de Koriyama a rejeté leur demande le 16 Décembre 2011.
Les plaignants ont fait appel à la fin de l’année 2011 devant la Haute Cour de Sendai.
Cette plainte demande au gouvernement et au système judiciaire de prendre des mesures immédiates pour évacuer les enfants de Fukushima collectivement.
Détails sur « save children from radiation »

25 Avril 2013 – Voir la réaction d’un des avocats au jugement en bas de page

Lire la suite

Avr 24

Lettre d’un père de Fukushima à un père de Tchernobyl

Le 15 Avril 2013, un père qui a quitté Fukushima a expédié une lettre à Leonov, un père du Belarus pour le remercier de ses conseils. Le 26 Mars, Leonov avait donné un ensemble de conseils à des habitants de Fukushima par le canal du World network website à propos de la vie à Gomel, Belarus, après avoir vécu le désastre historique de Chernobyl.

Cher Mr. Alexandre Leonov

la famille d'UekiBonjour. Merci beaucoup pour vos informations précieuses au sujet de la protection des enfants contre les radiations! Nous avons quitté Fukushima pour aller dans la préfecture de Nagano, libre de radiations. Nous sommes occupés à suivre une formation en agriculture pour démarrer notre propre vignoble. J’ai accompagné Mr Nestrenko pendant sa visite à Fukushima l’automne dernier. J’ ai été très choqué de l’entendre dire: » il est incroyable que des gens vivent à des endroits où le niveau de radiation est supérieur à 1 µSv/heure« . Je me sens très triste de cette réalité. Je comprends parfaitement ce que l’on ressent quand vous pensez à quitter votre ville natale.
Lire la suite

Avr 20

Un printemps à Tchernobyl

En 2008, le « dessin’acteur » Emmanuel Lepage participe à un projet artistique à Tchernobyl. Il en revient bouleversé.

E. LepageQuatre ans après ce séjour, il vient d’éditer « Un printemps à Tchernobyl« , dans lequel il recourt à la bande dessinée, à l’illustration et au croquis.
Un beau « livre graphique » débordant d’humanité

Entretien avec Jocelyn Peyret
Lire la suite

Avr 18

En Polynésie aussi on a été irradié

Février 2013: 98% des demandes d’indemnisation aux victimes des essais nucléaires en Polynésie ont été rejetées au titre des « risques négligeables » auxquels ils auraient été exposés.

baie de Rikitea

La baie de Rikitea aux îles Gambier

Le ministre de la défense répond aux parlementaires qui s’en inquiétaient et aux associations de victimes dans le JO du 19 février 2013.
Selon le ministre, la loi d’indemnisation – dite loi Morin- aurait été établie selon les « normes les plus récentes » et « sur la base de calculs scientifiques ».

Sur les 782 dossiers reçus par le comité d’organisation, 9 indemnisations ont été recommandées, dont 4 concernent des polynésiens, les 5 autres sont des vétérans militaires européens.
Les 4 indemnisés polynésiens étaient des personnes habitant les îles Gambier à 225 milles (~400km) de Muruora.
Tous les dossiers des polynésiens travaillant sur les sites nucléaires ont été rejetés.
Ces rejets reposent sur « les résultats scientifiques les plus aboutis » selon le ministre.
Lire la suite

Avr 15

La contamination interne des habitants de la région de Hirata parait moins importante que prévu par le modèle de Tchernobyl

situ-MiharuL’hôpital de Hirata (50 km dans le sud Ouest des réacteurs ruinés) a pratiqué 32.811 examens de la contamination interne des habitants entre octobre 2011 et Novembre 2012. La contamination interne des gens est nettement moindre de ce qu’on attendait au vu de l’expérience de Tchernobyl et va plutôt en décroissant

Un exemple à l’école de Miharu:
Pendant l’hiver 2011:

  • 1494 enfants examinés (94,3% de l’effectif)
  • Césium 137 détecté chez 54 enfants

Mesures faites en 2012:

  • 1.383 enfants examinés (95% de l’effectif)
  • Césium détecté chez 0 (Zéro) enfant

un examen corps-entier

Un examen corps entier
cliché Asahi


Lire la suite

Avr 12

Ishinomaki: Une ville ravagée par le Tsunami qui revit

Ne manquez pas d’aller visiter le Blog Tokyo-Paris allers et retours
On y voit comment les habitants d’une ville sinistrée mais non handicapée par le nucléaire ont su redresser la situation.

carte situation Ishnomaki

«A la fin du mois de mars, j’ai passé quelques jours à Ishinomaki dans la région du Tôhoku, nord-est du Japon touché par le séisme puis le brutal tsunami du 11 mars 2011.
Donc juste deux ans après le cataclysme qui a particulièrement touché Ishinomaki puisqu’il y fit 3097 victimes et 2770 disparus sur une population de 164 000 habitants (la commune est vaste et regroupe en fait un ensemble de six villes qui ont fusionné en 2005, en littoral d’une baie équivalente en superficie à celle du Mont St Michel).
Au total, dans tout le Tôhoku, on déplore 18 000 victimes et disparus, dont presque le tiers sur le territoire de Ishinomaki, ce qui est énorme.

Ishinomaki se situe à l’embouchure d’un petit fleuve côtier, la Kawakami-gawa. Ses alluvions ont créé la baie et la plaine littorale, alors que partout ailleurs la côte est extrêmement découpée et escarpée. Ce site est donc plus propice à l’implantation d’équipements portuaires, d’industries (dont une grande papeterie qui a repris ses activités), d’entrepôts ; le lieu semble favorable à l’essor d’une ville…»

Lire la suite

Avr 10

Il n’y a pas qu’au Japon qu’on se fait irradier

Les irradiés de Brest prennent la parole!

L’Association Henri Pézerat a tenu, à Brest, le 2 avril, une assemblée constitutive de: « l’Antenne Association Henri Pézerat des irradiés des armes nucléaires et leurs familles ».

Pourquoi Brest ? A l’Ile Longue, base des sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE) , des dizaines de travailleurs de l’Arsenal – mécaniciens, pyrotechniciens, électriciens – sont atteints de maladies graves, parmi lesquelles des leucémies et des cancers. Plusieurs sont morts, qui avaient entre 45 et 60 ans. Ces ouvriers ont travaillé pendant des décennies – au moins de 1972 à 1996 – au montage de têtes nucléaires, sans aucune protection.
Lire la suite

Avr 07

Les pêcheurs de la région de Fukushima sont très inquiets des fuites d’eau polluée de la centrale Dai ichi

Cette fuite survient au moment où ils se préparent à tenter de reprendre leur moyen de subsistance après un arrêt de deux ans.

Tepco annonce que l’eau polluée n’a pas atteint la mer; mais les pêcheurs ne sont pas rassurés pour autant.
les portsde soma et IwakiEnviron 40 espèces sont interdites à la vente du fait de leur trop grande contamination radioactive.
A Soma, au nord des réacteurs ruinés les pêcheurs locaux ont repris la pêche en juin dernier à titre d’essai; Ils ont commencé par le poulpe et un coquillage local appelé Tsubu. Ces espèces sont considérées comme moins sujettes à être contaminées. Un essai de pêche d’anguille de sable a été fait; c’est une espèce dont la prise a été autorisée à titre d’essai.
Les produits ont été expédiés deux fois au marché au poisson de Tokyo; la seconde fois, le prix d’achat a été supérieur au prix demandé.
Lire la suite